Boom Boom I want my room

Eurêka!!! chuchota le tiny human, il trouva le moyen de se faire entendre, des massages câlinants presque on dirait un zéphyr d’été, l’avènement de ce deuxième trimestre se fait dans des mains de soie. La première fois ou j’ai senti son premier pas sur la lune, ce fut bref certes, mais une joie engorgée mon larynx.

à la uno, à la due à la tre….l’ocytocine s’affole, le corps reprend une seconde jeunesse, l’inspiration se réinvite dans la loge de ma cervelle, les sens s’éveillent…..l’euphorie est le mot maître. Une envie ravageuse de  tout préparer, les idées de décoration fusent….la liste de naissance s’allongent,  chercher les dernières innovations en matière, les vidéos youtube……cela est le programme d’une future maman normale or moi je me suis fondue dans l’univers musical que je voulais offrir à mon (Y), il faut le prononcer à l’anglaise… pour l’anecdote le choix du prénom était déjà prêt dans la case inspiration. J’avais l’impression qu’un programme se déroulait, je me laissais guider par mon instinct.

Ce fut une période délicate, la musique était mon lien avec lui, au début, je n’osais pas parler à haute voix qu’au moment où on dansait ou on mangeait, ce fut un moment privilégié. A fur et à mesure, un dialogue s’installe, un rituel se place….au fond de la nuit, je me réveille avec une mémoire blanche, sa caresse câline me replonge vers son monde, j’essayais d’écouter ses gargouillements, ses pas, lui raconter nos rencontres délirantes chez l’échographiste, il était splendide, il était charrieur, en mode farniente, après nos discussions nocturnes.Je piquais des fous rires silencieux, j’écoutais tes conversations avec l’échographiste qui voulait déranger ta sieste, Gentelman que tu es ! tu te réveilles le temps nécessaire des mesures, ta sieste et ton temps de jeu étaient sacrés.

Au fil du temps, nous prenons nos petites habitudes, nous sommes devenus potes, il me conseillait quand je tirais trop, le couple Mère/ fils se dessine les premières esquisses….

Ce soliloque pluriel fut une thérapie, un lien qui grandit, peut-être, je me suis dit, c’est ta chance pour comprendre la complexité de la gente humaine. L’enfant est une encyclopédie ambigüe, fraîche, un ADN qui n’attend qu’à se livrer, se forger dans son nouvel élément, vous êtes le chef d’orchestre, inconsciemment ou consciemment, une symphonie se tisse de la conception jusqu’à l’éternité.

La chambre du bébé est un leurre commercial, une nécessité sentimentale, meubler le temps en fin de grossesse pour la maman de l’avoir avant la naissance or son utilité ne peut se voir qu’au delà des 12 mois.

La grossesse est un moment de découverte de Soi, de l’autre, mon mini Moi…..

2 réflexions sur « Boom Boom I want my room »

  1. J’adooore!! Keep shining like a star ❤.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close