Ma terre ou pas terre ni thé

Un titre décousu donnant le sens à la résonnance phonique donnant écho à la présentation des rôles de chacun. Mama, Mama, Mama y Padre pour les italo-hispanophones, ensuite papa pour les francophones. C’était la manière traditionnelle de chercher les affaires perdues ou une information avant l’apparition de tonton Google.

Dans un couple, l’un complète l’autre, ce sont deux être entiers, une maternité épanouie s’éclot avec une paternité bienveillante, complètementaire. Nous parlons dans un cas optimum, prenant en compte tous les préjugés de la société, le façonnage égaré de la paternité.Cette nouvelle compétence de parentalité est attribuée aux jeunes parents sauf c’est commis d’office pour la maman Certains pseudos experts de la vie lance le boulet sur la maman, apparemment, c’était inscrit dans ces gènes. Comme si, il fallait cliquer sur le bouton start. Ce n’est ni une PlayStation ni une Tesla.

La maternité comme la paternité est un exercice périlleux qu’on apprend sur le tas, en vous forgeant votre propre guide d’utilisation. Généralement, les mamans font l’effort de se documenter de savoir sur ce périple soit à travers l’entourage, les aïeux, les lectures tandis que le partenaire attend la synthèse, il fait office de figure de présentation, heureusement, ce n’est pas le cas de tout le monde, nous pourrons différencier trois types de paternité: le papa biologique, il a pour mission de planter la graine, ensuite, il attend la saison des moissons tout en déléguant son travail à sa substituée. Le deuxième type est le papa cousin, celui-là est élitiste, égoïste par moment tel le premier type, il veut partager juste les moments roses de cette aventure, comme si c’était un accessoire de luxe présenté dans la société, économiquement, c’est pire qu’un organe bancaire, il y a toujours une contrepartie monétaire ou en nature. Il faut avoir un retour sur investissement. Il doit être gagnant sur tous les plans lui murmure les petites voix ornant son orbite.

Après avoir relaté les deux premiers types, le troisième est le papa parent, il s’investit au sens propre du terme, il remplit son rôle, pour certains, ils l’appronfondissent, une communication parentale s’installe au delà de la communication du couple. Les codes ne sont pas les mêmes, l’argumentation diffère, le rôle de la culture et de l’éducation se brasse pour avoir de grandes lignes à suivre, les élaguer au fil des jours . Il faut mentionner c’est une compétence que les papas doivent acquérir, la modeler à leur personnalité.

La société a oublié ce rôle dans la plupart des cas en produisant des enfants rois, cherchant le prototype maternel ou le modèle traditionnel commercialisé dans la société. L’éducation est une clé de délivrance de plusieurs maux. Un couple c’est une entreprise solidaire à impact social, les gérants sont sur le terrain, tous les deux doivent se former, prendre leur responsabilité, établir une feuille de route où les gestionnaires se relaient et non pas l’un deux, un résident chez les abonnés absents.

Cette nouvelle génération essaye de rattraper le retard de leurs  générations antérieures, cependant, il y a des résistants, nostalgique au temps de la préhistoire. Une conscience congelée à l’azote pour certains, ils veulent une récolte impeccable sans le moindre investissement à la limite la procréation. Un énorme travail doit se faire dès le jeune âge, les publicités des jeux pour enfants notamment durant les fêtes, ils ancrent des stéréotypes et des choix implicitement imposés, tels que c’est la maman qui garde le bébé, lui donne le biberon, lui fait sa toilette, aucune publicité ne montre un petit garçon le faire. C’est diffusé à longueurs de journées. C’est révoltant.

Façonner l’imaginaire sur la maternité et la paternité dès le jeune âge, en outre l’exemple que nous donnons via notre comportement. Le changement vient de nous, de l’éducation que nous transmettons à nos enfants au quotidien.

Cette aventure ne serait agréable et passionnante sans le soutien formidable du papa de mon petit bonheur et de mon petit soleil. Nous essayons d’harmoniser nos instruments, ce n’est pas toujours facile ni évident, c’est de là que les grandes personnalités se forgent…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close