Very Incredible Energy (V.I.E)

Un autre chapitre s’ouvre, les nuages passent en douceur, avec une certaine discrétion, un soleil toujours dans une trève hivernale, fainéant malgré lui…

Un Mai où il y aurait plusieurs mais, un calendrier de visites chez la pédiatre. Le congé de paternité est une bénédiction qu’il faut allonger, il se conçoit à deux, il s’élève à deux avec la même période de congé parental, c’est une période délicate, l’évolution de ce petit bonheur psychologiquement et physiologiquement sous le regard bienveillant de ce nouveau couple. C’est une période unique, onze jours du congé parental en outre des trois jours de naissance, quinze jours fut un soulagement, évoluer à trois pour nous c’était primordial.

La visite des dix jours chez la pédiatre, toute une organisation, il nous fallait 45 minutes, le temps d’habiller le petit bonheur, l’installer dans la nacelle, sans oublier de vérifier la météo virevoltante, dix minutes avant le rendez-vous, nous sommes dans la salle d’attente, un retard de vingt minutes, l’heure biologique de mon petit bonheur n’attend pas, il fallait servir la collation, vive l’allaitement. Quelques minutes, après, son docteur l’examine, poids, mesure, la grenouille, sa motricité, la prise de poids était effective. Elle nous a prescrit le passage de ma sage-femme pour contrôler son poids, cela coïncidait avec le pont de mai.

Ma sage-femme était rassurante sur l’état de mon petit bonheur, c’est un bébé qui est né après terme, sa peau se dépeulait facilement, il fallait un produit adaptait à sa peau, la pédiatre de la maternité m’a prescrit beaucoup de pommades. Je trouvais cela abusif, il faut savoir suivre, son instinct demander conseil, utiliser son intelligence émotionnelle, il faut concilier tout cela certes, mais le point nodal ayez confiance en vous.

La visite s’achève avec quelques recommandations et des conseils, en programmant la visite prochaine.Le temps de l’emporter à la voiture, le temps de faire quelques mètres, il s’est endormi. Un moment pour souffler, sans compter sur son repérage spatio-temporel; le temps de remonter du parking, il se réveilla. Le papa prépare le biberon, je le berce entre mes bras, j’en profite pour changer la couche.

Ce geste, je l’appréhendais, je me disais impossible de la changer uno par rapport à l’odeur, deuzio une représentation du dégoût, une fausse représentation, car ce tiny human, il te guide de manière souple et ludique, une odeur fraîche, l’habitude devint un seconde nature voire un enchantement.

Consciemment ou inconsciemment a été éduqué que la maternité est un idéale, que son vécu est une corvée, un fardeau qu’elle portera toute seule. Un moment, il faut savoir faire halte équilibrer son discours car l’expérience de l’une et de l’autre ne prend pas en compte tes variantes et ta personnalité.Dans un projet de vie, il faut savoir rationaliser son émotion dans certaines situations et se savoir écouter.

L’éternel apprenti est en selle…en cours d’explorer son abécédaire…. à suivre.

1 réflexion sur « Very Incredible Energy (V.I.E) »

  1. Beau texte d’une super maman pour son beau bébé

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close